Déconnexion – Episode 2 : Rechute

J’ai passé le mois d’octobre en me coupant de YouTube. Étonnamment, cela a été moins compliqué que je ne le pensais. J’ai joué à des jeux vidéos à la place (ce que je ne fais jamais) et surtout j’ai beaucoup plus lu. 

Comment gérer l’après, après ce mois de désintoxication ? Comme je le disais dans ce précédent billet, mon but n’est pas de ne plus jamais retourner sur YouTube, mais plus d’apprendre à utiliser YouTube à bon escient et ne pas me laisser contrôler par la plateforme. Il ne m’a pas fallu une à deux semaines pour retomber dans mes travers. J’allume YouTube et c’est fini, je suis hypnotisée, d’autant plus le soir, si je suis fatiguée. J’ai essayé de me mettre une limite de temps. Cela ne fonctionne pas. Lorsque la limite de temps est terminée, je me dis toujours que je peux regarder une autre vidéo et que ce sera la dernière, et c’est parti pour 20 dernières vidéos… Mon problème, ce sont les choix que l’algorithme me propose. C’est un piège. Je clique frénétiquement. Donc, autre solution, regarder uniquement les nouvelles vidéos des chaînes auxquelles je suis abonnée et garder un nombre restreint d’abonnements aux chaînes qui m’intéressent réellement. Ça ne marche pas, je finis toujours par retomber sur la page d’accueil de YouTube et par enchaîner les vidéos en perdant la notion du temps.

Le problème se pose quand j’ouvre la plateforme. Donc aux grands maux, les grands moyens, j’ai décidé de ne plus ouvrir YouTube en semaine. Je vais m’autoriser YouTube du samedi matin au dimanche soir 19h et on verra si cette méthode est efficace. À suivre…

Je suis convaincue des avantages des réseaux sociaux et des outils numériques à notre disposition, mais je n’aime pas toujours ce que la société en fait et les conséquences sur ma vie quotidienne. Je pense réellement qu’il est important d’apprendre à les utiliser et de savoir quand les utiliser ou ne pas les utiliser. À mon avis, c’est à chacun de trouver la formule qui lui convient le mieux. Si vous êtes comme moi, à vous poser des questions sur la place des réseaux sociaux et des écrans dans votre vie, je vous conseille vivement la lecture de ce livre : Cyberminimalisme de Karine Mauvilly.

Partager ce billet sur

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *